Les plans expérimentaux

 

University of Karlsruhe designs an experimental housing, the 'Roll It'
 
  • Les plans expérimentaux (experimental designs) correspondent aux variables indépendantes (généralement que l'on manipule mais également que l'on mesure) et aux valeurs qu'elles peuvent prendre (leurs "modalités" ou "levels" en anglais).
  •   La notation d'un plan expérimental se fait de la façon suivante: Nomdelavariable1(modalité1,modalité,2, modalité 3,…) X Nomdelavariable2(modalité1,modalité,2, modalité 3,…)X… Ou alternaitvement: Nombre de modalités (Nomdelavariable1: modalité1,modalité,2, modalité 3) X  Nombre de modalités (Nomdelavariable2:modalité1,modalité,2, modalité 3,…). Donc, par exemple: Sexe (femme,homme) X Fumeur (Oui, non) ou 2 (sexe: femme,homme) X 2 (fumeur: oui, non).
  • On peut distinguer trois grand type de plans selon la façon dont les variables indépendantes varient: intra-sujets (within-subjects) ou répétés (repeated), inter-sujets (between-subjects), et mixtes (mixed).
  •  Une variable est dite inter-sujets quand les différentes observations sont réparties aléatoirement dans les différentes modalités. C'est le cas si, par exemple, on compare un groupe de femmes et un groupe d'hommes tous deux tirés aléatoirement d'une population.
  •  Une variable est dite intra-sujets lorsque les sujets sont confrontés aux différentes modalités d'une même variable. Les variables intra-sujets sont donc un cas particulier des variables répétées ou appariées (la répétition se faisant au niveau du sujet plutôt que de la paire ou du groupe).
  •  Dans certains cas, des sujets confrontés à une modalité d'une variable sont appariés à des sujets confrontés à une autre modalité de cette variable. C'est le cas si, par exemple, les sujets entrent par deux dans le laboratoire et l'un se voit attribuer la condition 1 et l'autre la condition 2. C'est aussi le cas si, par exemple, on compare un groupe d'hommes et de femmes qui forment tous des couples dans la vie quotidienne (chaque membre d'un échantillon est apparié à un autre). De façon générale, il y a appariemment lorsque les observations d'une modalité sont individuellement liées aux observations d'une autre modalité.
  • Dans ces cas d'appariement, on peut considérer la paire ou le groupe composant les sujets appariés comme une observation (un "sujet") unique sur lequelle on a effectué différentes mesures. Du point de vue statistique, cela s'apparente donc à un plan intra-sujets.
  • Un autre type de variable intra-sujets concerne les mesures: deux mesures proches peuvent être considérées comme deux modalités d'une variable intrasujets. Par exemple, si vous posez les questions suivantes "Dans quelle mesure trouvez-vous les membres du groupe X sympathiques" et "Dans quelle mesure trouvez-vous les membres du groupe Y sympathiques" aux mêmes sujets sur des échelles à 7 points (pas du tout à tout à fait), vous pouvez considérer que les réponses à ces deux questions correspondent à deux modalités de la variable Attitude groupale. Elle pourrait ce noter comme ceci: Attitude (vis-à-vis du groupe X,vis-à-vis du groupe Y). 
  • Lorsqu'on combine des variables inter-sujets et intra-sujets (ou répétées) dans le même plan, on parle de plan mixte.Par exemple, si des femmes et des hommes (non appariés) font un test d'endurance avant et après entraînement, deux variables indépendantes sont impliquées: le sexe (inter-sujets) et le moment du testing (avant, après), qui est intra-sujets.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>